Avoir une exploitation agricole dans la course dans 10 ans

Comment aborder les perspectives de transformation avec les exploitants ?

Les exploitants sont de plus en plus nombreux à s’interroger sur le sens de leur métier dans la société d’aujourd’hui. Il appartient aux conseillers de les amener à questionner leurs pratiques du métier d’une manière libérée du déni.

L’enjeu est que les exploitants considèrent sereinement que les dix prochaines années nécessiteront de modifier la cohérence systémique de leur entreprise. Quelles sont les trois prochaines décisions majeures qu’ils auront à prendre ?

L’objet de cette lettre est de proposer une compréhension des évolutions à l’oeuvre dans l’environnement des exploitations et les signaux faibles auxquels être attentif sur le terrain.

Les problématiques porteuses de changement stratégique ou systémique au sein des exploitations sont souvent très opérationnelles, parfois encore à inventer.

La force du conseil sera d’associer plusieurs problématiques dans un projet d’entreprise, en les abordant par leur sens, puis de les inscrire dans un scénario stratégique et un calendrier.

Alors, nous aurons à tirer des enseignements sur les changements dans le sens du métier.

Retrouvez ici l’intégralité de la nouvelle lettre de veille économique Cerfrance.

 

Et n’hésitez pas à consulter nos autres lettres ici.

Lettres de Veille Economique Agricole

Retrouvez les lettres de veille économique agricole réalisées par nos experts.

Cahier CERFRANCE : Les voies juridiques vers l’entreprise agricole fiscale

Le nouveau cahier CERFRANCE  intitulé “Les voies juridiques vers l’entreprise agricole flexible” vient de paraître. Dans ce cahier, nous livrons 8 propositions de modernisation du cadre juridique d’exercice de l’activité agricole afin de favoriser l’initiative économique en agriculture.

Ces propositions s’articulent autour des trois objectifs économiques suivants :

  • 1 Développer la diversification de son entreprise ;
  • 2 Conduire des collaborations ;
  • 3 Faire reconnaître la valeur économique de son entreprise.

En effet, les outils juridiques actuels peuvent être des freins, en ce qu’ils cloisonnent les activités et confinent les alliances à la constitution de sociétés difficiles à faire évoluer ou à transmettre.

Nos 8 propositions, fruit de l’expertise de nos économistes et de nos juristes constituent une contribution à un débat que nous considérons comme important pour l’avenir de l’agriculture française.

Notre réseau est à la disposition de tous les responsables qui souhaiteront poursuivre ces réflexions, dont nous espérons qu’elles conduiront à de nécessaires propositions législatives ou réglementaires.

Pour télécharger la présentation du cahier, cliquez ici.